Afghan Kush féminisée avis et fiche technique

Afghan Kush, une souche Indica presque 100 % Indica, elle est cultivée naturellement dans la chaîne de montagnes de l’Hindu Kush. La souche a un parfum très terreux, presque « hash-like » avec un soupçon d’arôme de Pinesol-like. Lorsqu’il est fumé, il a un goût de haschisch sucré semblable à son odeur. Les bourgeons de cette souche sont très condensés et recouverts d’une bonne quantité de trichomes (le THC formant des glandes ou des cristaux). La plante a les feuilles larges familières des autres Indicas.

Parce que cette souche est principalement Indica, elle affecte le corps beaucoup plus que l’esprit. Il en résulte une sensation de paresse ou de somnolence. Elle est également décrite comme une souche très euphorique qui rend les utilisateurs très heureux. De nombreux utilisateurs déclarent avoir faim après l’ingestion. Plusieurs utilisateurs ont fait preuve de prudence à l’égard de sa consommation. Le fait de recevoir plus de quelques coups peut entraîner un sentiment de léthargie accablant, ce qui rend le mouvement difficile. Les effets négatifs de la souche comprennent la sécheresse habituelle de la bouche et des yeux, la paranoïa occasionnelle et les étourdissements. Quelques personnes ont rapporté avoir des maux de tête après avoir utilisé Afghan Kush.

En raison des effets Indica lourds, il est le plus souvent utilisé par les insomniaques comme un médicament de nuit. Il est également utilisé pour aider les gens à faire face au stress et à l’anxiété. Les personnes souffrant de troubles de l’alimentation, comme l’anorexie, l’utilisent en raison de son effet sur l’appétit. Grâce à son corps lourd et haut, c’est une tension idéale pour le soulagement de la douleur, apportant la relaxation aux utilisateurs souffrant de douleurs chroniques.

Traditionnellement, la souche était récoltée pour produire un haschisch très puissant – la qualité de la souche conservée. En raison de la nature robuste de cette souche sauvage, elle est recommandée pour les cultivateurs amateurs. La teneur anormalement élevée en THC de l’Afghan Kush peut compenser les rendements inférieurs que les débutants pourraient récolter. Il est assez résistant aux maladies et aux moisissures (un autre gros plus pour les débutants). En raison de sa rusticité naturelle, l’Afghan Kush peut être cultivé à l’intérieur comme à l’extérieur. La souche fleurit pendant sept à huit semaines et est prête à être récoltée en octobre lorsqu’elle est cultivée à l’extérieur. Comme il s’agit d’une Indica, les petites plantes Afghan Kush poussent en largeur, se remplissant plutôt qu’en hauteur. Une plante bien développée peut produire 400 grammes par mètre carré à l’intérieur ou entre 500 et 600 grammes à l’extérieur.