Comment sécher le cannabis ?

Le séchage et la bonne maturation du cannabis constituent l’un des points les plus sous-estimés de la culture du cannabis. Beaucoup de cultivateurs de cannabis passionnés travaillent dur pour identifier les meilleures graines de cannabis, les meilleures lampes LED et le meilleur régime nutritionnel pour se permettre finalement un séchage et un durcissement de qualité inférieure. Ce qui rends toute l’expérience de la vapeur/du tabac très décevante. Pour en savoir plus sur les meilleures techniques de séchage et de durcissement du cannabis, veuillez lire ce qui suit.

Le séchage et le durcissement ont un grand impact sur la qualité de la vapeur ou la fumée de votre cannabis

Le cannabis faisant partir des plantes aromatiques les plus puissantes du monde, en ouvrant un bocal de têtes de cannabis bien séchées, vous êtes immédiatement accueilli par un arôme riche et très agréable. Afin de garder ces précieuses caractéristiques des plantes séchées de cannabis, il est conseillé de conserver dans les bourgeons, les terpènes très importants qui aident à bien moduler le cannabis. Lorsque vous les pressez, vous sentirez que les bourgeons eux-mêmes sont collants. Ainsi, ils garderont un peu de squash et dégageront leur arôme enivrant lorsqu’on les presse. Un bon séchage des bourgeons fait que ces derniers ne sont plus assez hydratés ; ce qui favorise leur conservation en un bon état dans un pot pendant près de deux ans et plus sans risque de moisissure.

Plus intéressant encore, est le fait que les têtes conserve un niveau élevé de terpène ; ce qui permet au producteur de profiter d’une vapeur profondément satisfaisante de leur production de cannabis. La réussite d’une bonne culture de marijuana se traduit par un séchage et un durcissement bien gérés. En essayant de sécher rapidement votre cannabis, vous risquez de voir disparaître le goût et l’arôme. Cependant, en respectant quelques directives simples et en les optimisant, vous pouvez maîtriser l’art du séchage de votre cannabis. Il faut noter que le cannabis correctement séché peut durer plusieurs années avec juste une perte minimale de puissance.

Voici les directives simples à suivre pour maîtriser le séchage de votre cannabis

1.     Planifiez votre récolte de cannabis

La plupart des connaisseurs du cannabis ont une idée sur la période des récoltes de leur produit. Pour eux, il suffit d’étiqueter les échantillons de votre récolte, de les sécher à l’identique et de trouver celle que vous préférez. Ceci étant, vous pouvez maintenant démarrer le processus de séchage/durcissement avec quelques connaissances sur le meilleur moment pour récolter votre plante.

2.     Comment récolter correctement votre cannabis ?

Très souvent, beaucoup de personnes commencent par retirer les branches de la plante principale. Ils trouvent plus facile d’enlever les feuilles à ce stade avant qu’elles ne subissent un séchage au soleil et deviennent croustillantes plus tard. Si vous avez cultivé votre herbe de cannabis à partir de graines de cannabis féminisées de bonnes qualités ou de graines à floraison automatique ; vous devriez trouver beaucoup de résine sur les feuilles et le matériel de garniture.

De nombreux producteurs économisent la garniture et l’utilisent pour faire du haschich ou des concentrés de cannabis plus tard. Certains grands producteurs ont investi dans des machines de rognage automatiques. Ce sont de grande commodité, bien qu’ils soient souvent de plusieurs milliers de dollars/euros. Ils sont utilisés comme moyen d’économie de main-d’œuvre par les grands producteurs légaux.

3.     Comment sécher votre cannabis ?

Pour faire sécher leur cannabis ; le plus souvent, les gens préfèrent suspendre les branches coupées  (la tête en bas), à un fil de fer ou à un cintre dans une légère brise pour un séchage à l’air libre, mais à l’abri de la lumière. Pour ça, il est conseillé de veiller à ce que les branches ne se touchent pas afin d’éviter une prise de masse. Cela permet aux bourgeons de sécher à un rythme uniforme, ce qui vous donne un contrôle précis sur le temps de séchage. La majorité des cultivateurs préfèrent garder le processus de séchage dans l’obscurité totale pour éviter que le THC ne se dégrade. Un endroit pratique pour sécher vos plantes de cannabis est la tente de culture avec extraction d’air et un filtre à charbon. La température ambiante recommandée est d’environ 20°C (environ 70°F) avec une ventilation naturelle. Selon certains producteurs, le fait de laisser sécher lentement et de façon régulière, favorise moins de pertes de terpènes qu’un séchage artificiel rapide à des températures plus élevées.

Le séchage de votre cannabis produira un arôme puissant qui peut être senti à une certaine distance à cause de l’évaporation. Pour éviter cela, il est conseillé de toujours prendre les précautions appropriées ; avoir un filtre à charbon pour nettoyer l’air résiduel est aussi une très bonne idée. Pour permettre le contrôle lent qui résulte d’un processus de séchage non précipité, de nombreuses personnes utilisent la climatisation pour maintenir les températures et une humidité relative autour de 20°C (70°F). Le taux d’humidité ne doit pas être trop élevé. Une humidité d’environ 50% permet un processus de séchage régulier de ces herbes aromatiques.

Il faut noter qu’il existe pleins de trucs et astuces utilisé par les producteurs ; que ça soit les débutants ou les plus expérimentés en matière de séchage du cannabis. Une autre astuce de séchage consiste à commencer à 60% pendant les premiers jours, en descendant lentement à 55% pendant les jours qui suivent. Toujours avec cet astuce ; après une semaine (max 10 jours), réglez votre déshumidificateur à 50% afin de déshydrater et bien sécher les têtes de façon un peu plus poussé. Dès que les branches commencent à se casser (ou presque), c’est un signe que les bourgeons sur ces branches sont presque prêts à être mis dans les pots ou des bocaux en verre. Vérifiez les branches de taille similaire, retirez les bourgeons et placez-les dans un pot. Notez que les plus grandes fleurs mettent souvent un jour ou deux à sécher. Certains cultivateurs utilisent des grilles de séchage pour sécher leurs têtes de cannabis et leur permettre de bien durcir. Ils enlèvent tous les bourgeons des branches et les étalent sur des étagères en filet pour les sécher.

4.     Comment optimiser le séchage de votre cannabis ?

La vitesse à laquelle le cannabis sèche dépend de l’humidité et des températures ambiantes locales. Les connaisseurs de cannabis ne se précipitent jamais en ce qui concerne le séchage du cannabis. Une approche consciente, lente et mesurée fournit les meilleurs résultats. Seul un cultivateur inexpérimenté peut sécher son cannabis au radiateur ou aux micro-ondes et espérer une bonne déshydratation et des résultats de haute qualité.

Habituellement, le processus de séchage prend environ une semaine, parfois plus. Afin de ralentir un peu le processus de séchage, certaines personnes enlèvent les bourgeons des branches de la plante de cannabis et les mettent dans des enveloppes en papier brun pendant quelques jours. Ils utilisent du papier brun, car il est non blanchi, mais suffisamment perméable pour permettre à l’humidité de s’échapper lentement. De ce fait, le durcissement consiste à éliminer les dernières traces d’humidité. Ce qui est important si les bourgeons doivent durer plusieurs mois, voire un an ou deux, sans moisir. Pendant le durcissement ; les bourgeons développent l’arôme et le goût qui ajoutent tellement de plaisir à la consommation finale. Un séchage et une cure appropriés du cannabis sont l’un des aspects les plus négligés de l’approvisionnement en cannabis. Les producteurs du marché noir en particulier accordent très peu d’attention au séchage/durcissement. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles le fait de cultiver du cannabis chez soi est devenu une priorité, car ils peuvent facilement dépasser les niveaux de qualité des productions locales.

Francis Masson

Passioné de jardin, botaniste depuis ma plus jeune enfance, j'anime ce blog depuis maintenant 10 ans. Fondateur du site semonslabiodiversite.org avec plus de 350 articles à mon actif.